Bienvenue sur l'espace du comité d'organisation

Partie 1 : L’état des lieux et l’analyse

cheap jerseys top 699 cheap jerseys top 028 Good Luck Joes singer talks 766091

how could someone seriously dislike it so much? I have a letter here that I’d
cheap jerseys top be willing to share if you’d like to hear some of it . Walter. He wrote us a long e mail, and just to review the last paragraph to kind of sum it up, he writes: "On behalf of all Detroiters, we do not wish to be bothered in the future by your song writing debacles. Please confined any of your musical endeavors strictly to posting them on MySpace
wholesale jerseys china alone, so we who have a good ear for music will not be polluted with this degrading nonsense. We are a hard working people that deserve far better than what you have offered us and we want to progress past this historical downward spiral and do not wish to be subjected to your black death of a song that you have put in us as a reminder of our
cheap jerseys century. Walter. So . yeah, you know, basically we were blamed for the entire economic downturn of the city of Detroit and the state, so if nothing else, if your band can be known for that, that makes you pretty powerful. So the Good Luck Joes are like

Questions du jury aux intervenants

Les établissements pénitentiaires à travers le regard du Contrôleur général des lieux de privation de liberté.

En quoi le fonctionnement des établissements peut-il ou non favoriser la prévention de la récidive ? Quels sont les leviers du changement ?

Intervenant : Jean-Marie Delarue, Contrôleur général des lieux de privation de liberté.

 

Les services intervenant en milieu ouvert, avant et après la condamnation : services de probation et associations de contrôle judiciaire.

Quels sont les points forts et les points faibles du système français ?

Intervenant : Jean-Michel Camu, Directeur Fonctionnel du Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation de la Gironde.

 

Questions du jury aux intervenants

Que sait-on de la récidive pénale des mineurs ?

Intervenant : Luc-Henry Choquet, sociologue du droit, responsable du pôle recherche à la direction de la protection judiciaire de la jeunesse.

 

Téléchargez les documents présentés

Effets des évolutions législatives, et méthodes de calcul et d’analyse du taux de récidive.

Quelles sont les connaissances sur la mesure des phénomènes de récidive et de réitération, en France et à l’étranger ?

Intervenant : Annie Kensey, chercheure associée au Centre de Recherche Sociologique sur le Droit et les Institutions Pénales (CESDIP), Chef du bureau des études et de la prospective à la direction de l’administration pénitentiaire.

 

Téléchargez les documents présentés

Questions du jury aux intervenants

Les politiques pénales face à la récidive.

L’organisation actuelle des réponses judiciaires permet-elle d’atteindre l’objectif de prévention de la récidive ?

Intervenant : Virginie Gautron, Maître de conférences en droit pénal et sciences criminelles à la faculté de droit et des sciences politiques de l’Université de Nantes, au laboratoire « Droit et changement social ».

 



Téléchargez les documents présentés

Récidive et réitération. Quelle évaluation des réformes législatives successives ?

Mise en perspective historique et textes applicables.

Intervenant : Jean-Paul Jean, avocat général à la Cour de cassation, Professeur associé à l’Université de Poitiers.

 

 

Téléchargez les documents présentés

En savoir plus sur le site du ministère de la justice

Planning des auditions